Posts

Rabash. Note assortie 236. La terre entière est remplie de Sa gloire

Avant d’être apte à atteindre la vérité, il faut croire que la vérité n’est pas ce que l’homme sait ou ressent, mais qu’elle est comme il est écrit : “Ils ont des yeux et ils ne verront pas ; ils ont des oreilles et ils n’entendront pas”. Ce n’est qu’à cause de la correction, pour que l’homme atteigne sa plénitude, car il ne ressent que lui-même et non une autre réalité.

Par conséquent, s’il retourne son cœur à essayer de marcher dans la foi au-dessus de l’intellect, il le qualifie et l’établit de manière à obtenir la révélation de Panim(face), comme cela est présenté dans Le Zohar, que la Shechina [Divinité] dit à Rabbi Shimon Bar Yochai: “Il n’y a pas d’endroit pour se cacher de Toi”, ce qui signifie que dans toutes les dissimulations qu’il ressentait, il croyait qu’ici était la lumière du Créateur. Cela l’a qualifié jusqu’à ce qu’il parvienne à la révélation du visage de Sa lumière.

C’est le sens de la grandeur de la foi qui tire l’homme de toute humilité et de toute dissimulation s’il se fortifie en cela et demande au Créateur de se révéler.