L’héritage du Baal Hasoulam

L’élève prend exemple de son professeur

Tout dépend de moi

Comprendre la gouvernance supérieure

Question : Pourquoi percevoir le mal est-il une négation de l’autorité du Créateur plutôt que d’accepter Sa providence comme mauvaise ? S’Il dirige, quelle est la raison pour laquelle je ressens le mal ?

Réponse : Ce n’est pas la question. Ce que vous ressentez n’est pas important pour le Créateur, ni même pour vous. L’essentiel est que si vous percevez la providence supérieure comme mauvaise, vous ne la comprenez pas correctement. Pour cela, vous devez être en équivalence de forme avec la gouvernance supérieure.

Maintenant, vous êtes comme un petit enfant qui est obligé de faire quelque chose car ses parents lui ont demandés et il pense qu’ils sont méchants. Comment lui conseilleriez-vous d’agir ? Vous lui diriez : « Tu dois comprendre qu’ils veulent ce qu’il y a de mieux pour toi. S’ils te traitent « bien », ce ne serait pas bon pour toi. »

Nous devons comprendre l’autorité du Créateur. Alors, nous verrons le monde correctement et nous révélerons pourquoi Il agit de cette manière. Nous allumons la télévision, ouvrons un journal, accédons à Internet et recevons un flot d’informations et de commérages…

Nous ne pouvons pas en comprendre le sens, mais tout ceci relève de la gouvernance du Créateur. Si nous pouvions voir l’image générale, nous comprendrions la manière dont Il dirige toute l’humanité et comment nous pouvons L’aider en cela, comme un enfant qui veut comprendre ce que ses parents veulent de lui.

Aperçu d’un congrés

L’influence de l’environnement dans vos choix

Nous nous trouvons sous l’influence de notre désir de recevoir, c’est ce que nous avons. Il y a en nous un désir de recevoir égoïste, et grâce à la lumière, il s’éveille plus ou moins, et prend différentes directions. Et il y a le point dans le cœur, qui nous éveille vers un autre but, mais nous ne pouvons rien faire avec. Tout le contrôle que nous pouvons exercer sur nous même ne peut se faire qu’à travers l’influence de l’environnement.

Ils nous faut également faire attention, durant la journée, je vis de nombreuses situations, lesquelles viennent du Créateur, de la lumière supérieure, de la Nature, auxquelles je ne participe pas. Alors, je ressens toutes sorte d’émotions. Comment puis-je déterminer quel contrôle j’ai sur mon corps? Uniquement grâce à l’environnement, dans la mesure où je l’organise, dans la mesure où j’y suis connecté. En fonction de cela, je reçois une source supplémentaire qui m’influence et je pourrais alors faire face, plus ou moins.

Peut-être même je peux jouer avec cela. Si je suis davantage connecté au groupe alors je m’élève au dessus de mes sentiments et de mes pensées. Si je suis moins lié au groupe alors je m’éloigne du don et me rapproche de la réception, et je me trouve d’avantage sous le contrôle de mon désir de recevoir. Peut-être que je peux faire de tels exercices à chaque fois et de plus en plus ressentir où je me trouve ou sous le contrôle du groupe ou sous le contrôle de mon mauvais penchant. L’un des deux, il n’y a pas d’autre option. Et ainsi je peux m’évaluer et clarifier par moi même grâce à un tel jeu.

Ce jeu c’est mon contrôle de la situation et je ne disparaîtrai dans le groupe, et oublie mon désir de recevoir qui me dirige. Non, je veux être précisément dans l’un comme dans l’autre. Etre dans une certaine mesure… non pas vraiment au milieu, je ne dirais pas le milieu, mais ici la question est quelle est la situation optimale dans laquelle être dans mon intérêt : sous le contrôle du désir de recevoir ou bien sous le contrôle du groupe, je me trouve comme entre les deux et de là je construis ma nouvelle maison, mon nouvel environnement.

Essayer ainsi de vous positionner et de ressentir cela dans la journée.