Le mouvement spirituel

En effet, vous devriez savoir que le mouvement spirituel n’est pas comme un mouvement tangible d’un endroit à l’autre. Il s’agit plutôt d’un renouvellement de forme, car nous dénommons chaque renouvellement de forme par le nom « mouvement ».

Baal HaSulam, Talmud des dix Sefirot, 1ère partie, »Réflexion intérieure », Chapitre 9

 

Nous percevons notre réalité quotidienne au travers de nos 5 sens, il semble que le passé existe et qu’il y aura un futur, que je suis né et que je mourrai, que hier j’étais ici et demain ailleurs. Cela n’est qu’une conséquence de mon désir de recevoir qui tend toujours à vouloir plus pour lui même. Je passe d’un désir égoïste à un autre, d’étape en étape ce dernier évolue, ce changement constant que je ressens est appelé : le temps.

Le mouvement dans la spiritualité est déterminé en fonction de combien je suis prêt à renoncer à mon plaisir personnel, dans le but d’être utile à autrui. Il n’est mesurable que par mon changement d’attitude intérieure, que les kabbalistes appellent l’intention. Les étapes successives de la correction de mon désir déterminent la forme que je revêts. Ainsi, chaque mouvement de forme (autrement dit Dvekout, ou amour du prochain), est appelé : temps.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *